De nouveaux défis pour les acteurs et les territoires

  • Les territoires évoluent et se restructurent. Dans une compétition territoriale toujours plus vive, ils doivent s’affirmer et rechercher des stratégies de différenciation. Cette démarche doit de plus en plus faire appel à l’innovation et à l’expérimentation, à la prospective. Elle passe aussi par des coopérations inter territoriales et de la mise en réseau.
  • La création de richesses économiques et d’emplois reste plus que jamais l’objectif majeur des territoires. Pour autant, les exigences du développement durable, de la cohésion sociale et du bien être des populations, ne peuvent plus être ignorées.
  • Pour répondre à l’évolution des modes de vie et des besoins de leurs habitants, les territoires doivent de plus en plus coopérer. Les attentes citoyennes en termes d’efficacité, d’implication, et de transparence, imposent de franchir de nouvelles étapes en termes de gouvernance des projets et des organisations.
  • La raréfaction des moyens financiers appelle une rationalisation des actions et des organisations. Face à des politiques publiques qui se refondent, se complexifient et croissent en exigences, les territoires se doivent d’avoir des stratégies et programmes d’excellence, articulés de plus en plus finement entre eux et avec les besoins du terrain.
  • L’évolution des besoins, des organisations et des métiers impose aux dirigeants, élus et équipes de direction, un accompagnement fin du changement, croisant contraintes de la structure, besoins des citoyens et attentes des agents.

Face aux mutations en cours, les capacités à élaborer un vrai projet stratégique, à faire évoluer les organisations et méthodes de travail, à conduire, piloter et évaluer rigoureusement les projets de développement sont les conditions du « rebond des territoires ».

Articles récents